4 secrets sur les boules de geisha

Les meilleurs guides pour choisir et fabriquer votre sextoy !

4 secrets sur les boules de geisha

mars 15, 2022 Uncategorized 0

Propulsées par le best-seller « 50 nuances de Grey », les boules de geisha connaissent aujourd’hui un franc succès auprès des adeptes des sextoys. Elles se composent d’une ou de deux boules de tailles variables reliées entre elles. À l’extrémité se situe une cordelette permettant de les retirer tel un tampon. Lorsque les boules sont bien en place dans la partie intime des utilisatrices, ce cordon reste à l’extérieur. Cet article fait le point sur ces fameuses boules de geisha en 4 points.

Boules de geisha : pourquoi les appelle-t-on ainsi ?

Les boules de geisha puisent leurs racines dans la cour royale chinoise : les maîtresses du roi les utilisaient dans le but de tonifier et stimuler leur vagin afin de garder les faveurs du souverain. Elles doivent cependant leur nom aux geishas japonaises qui en profitaient pour activer et maîtriser les muscles périnéaux. Les boules de cette époque étaient en pierre semi-précieuse, en jade ou en cristal de roche notamment. Aujourd’hui, elles se placent parmi les sextoys les plus populaires et comme on peut le voir ici, les boules de geisha offrent un large panel de modèles. Il y en a pour tous les goûts et budgets : vibrantes, connectées, avec télécommandes, à billes internes…

Les boules de geisha sont-elles réservées au plaisir sexuel ?

Si les boules de geisha sont connues pour leur influence sur l’épanouissement sexuel, elles permettent aussi de rééduquer le périnée en raffermissant et en tonifiant les muscles qui le constituent. Leur utilisation peut alors être prescrite dans le cadre d’un biofeedback périnéal ou de la préparation de l’accouchement. Les boules de geisha permettent également de prévenir ou traiter l’incontinence urinaire (dont celle qui survient après une grossesse), les fuites urinaires et le prolapsus (descente d’organes).

Dans tous les cas, lorsque les boules sont bien introduites dans le vagin, les contractions du périnée se font de manière plus aisée. Les patientes peuvent les sentir facilement, et cela n’est pas négligeable. L’enchaînement de ces contractions va par la suite développer, raffermir et tonifier les muscles périnéaux tout en augmentant la sensibilité du vagin.

Les boules de geisha accroissent de surcroît la lubrification naturelle du vagin, notamment grâce à leur frottement qui stimule la sécrétion de la glaire vaginale. À la clé, plus de sécheresse vaginale aussi bien quotidiennement que durant les actes sexuels.

boules de geisha

Comment bien utiliser les boules de geisha ?

Il convient en tout premier lieu de bien vider sa vessie afin de garantir l’efficacité des boules ainsi qu’une utilisation plus agréable. La prochaine étape consiste à bien laver le dispositif avec du gel nettoyant adapté ou de l’eau tiède savonneuse. Une fois les boules impeccablement propres, il faut les badigeonner d’un lubrifiant à base d’huile ou d’eau.

On doit ensuite adopter une position confortable, puis les introduire l’une après l’autre en tournant légèrement et en toute délicatesse. Dans l’éventualité où l’insertion serait douloureuse, l’idéal est de la réessayer ultérieurement au lieu d’insister.

Une fois les boules bien introduites, il est conseillé de les positionner le plus haut possible dans ses parties intimes, tout en douceur. Si l’on souhaite travailler ses muscles périnéaux, on peut faire ses activités habituelles ou pratiquer les exercices de Kegel pendant que les boules sont en soi. Le port du dispositif ne doit pas excéder les 30 minutes sous peine de fatiguer les muscles et d’inverser les effets recherchés. Si au cours de la séance, on a envie d’uriner, il faut retirer les boules afin d’éviter les risques d’infection urinaire.

Après chaque utilisation, on doit se détendre au maximum afin que les muscles se relâchent, puis tirer délicatement sur le cordon d’extraction pour enlever les boules de geisha. On n’a plus qu’à les nettoyer soigneusement et à les ranger dans un endroit sec et propre, à l’abri de la poussière.

Comment choisir les boules de geisha ?

L’usage des sextoys s’étant démocratisé, l’offre est de plus en plus pléthorique. Il est alors devenu difficile de s’y retrouver parmi les innombrables modèles de boules de geisha proposés sur le marché. Pour faire le bon choix, il est conseillé de prendre en considération l’usage que l’on en fera au moment de l’achat.

Si l’on souhaite seulement faire travailler son périnée, inutile d’orienter son choix vers les modèles vibrants ou connectés. Il faut juste miser sur un dispositif classique suffisamment lourd pour bien solliciter les muscles périnéaux et éviter tout retrait non sollicité. Les dispositifs en pierre sont à éviter dans le cas où l’on n’est pas sûr de leur qualité et leur provenance.

En revanche, pour une utilisation purement sexuelle, l’idéal est de commencer par un modèle basique dont les boules ont 2,5 cm de diamètre. Puis, au fur et à mesure que votre vagin est habitué aux boules de geisha, on peut évoluer vers des modèles plus gros, plus lourds et plus sophistiqués (vibrants, télécommandés ou à billes).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.